motivations

Les enjeux

Les enjeux de la prochaine législature sont énormes. La Suisse a besoin d'une politique plus verte, plus durable. Un engagement accru pour l'environnement, pour une économie respectant les principes du développement durable et pour la justice sociale est plus que jamais nécessaire. L'écoute, l'ouverture vers l'autre et le dialogue devraient retrouver leur place en politique.

Il s'agit de trouver des solutions pour :

  • orienter l'économie vers une économie soutenable qui œuvre pour le bien-être des êtres humains tout en limitant la consommation des ressources naturelles au niveau de leur capacité de renouvellement ;
  • résoudre les problèmes liés aux changements climatiques ;
  • résoudre les problèmes énergétiques (mettre en place des mesures concrètes et fortes pour les économies d'énergie et les énergies renouvelables, l'indépendance énergétique, sortir du nucléaire) ;
  • maintenir et favoriser la biodiversité ;
  • résoudre les problèmes liés aux transports (améliorer et optimiser les transports publics et la mobilité douce, diminuer les besoins de mobilité)
  • promouvoir un aménagement du territoire qui évite le gaspillage du territoire et l'éparpillement des activités ;
  • améliorer l'équité et la justice sociale, assurer une répartition équitable du travail et des richesses produites par l'économie.
  • favoriser la sécurité alimentaire et soutenir une agriculture écologique.

Pour notre canton plus spécifiquement, les dossiers suivants seront de première importance : les transports publics (ligne TGV, RER neuchâtelois y compris le TransRun), une politique régionale forte et équitable en particulier au niveau fiscal, la promotion du développement durable dans les entreprises, le maintien d'un tissu économique et de services publics décentralisés.

Pour trouver des solutions allant dans ce sens, il est indispensable de renforcer la présence des Verts au Conseil national. C'est pour cette raison que je m'engage.

Mes valeurs

Je suis convaincue que la construction d'un monde où il fait bon vivre passe par le  développement durable, en prenant en considération, pour chaque décision les conséquences écologiques, sociales, économiques, culturelles, et globales.

Seul une approche holistique des problèmes qui se posent à notre société et des décisions qui ne se prennent pas sur le dos des défavorisés et de l'environnement permettront à chacune et à chacun de vivre dans la dignité dans un environnement intact.

La qualité de l'environnement et de la nature, le respect des droits humains, l'égalité des chances et l'égalité de traitement sont intimement liés.

Le rôle de l'Etat

Le rôle de l'Etat est d'œuvrer pour l'intérêt général et de garantir que chaque être humain puisse vivre dignement dans un environnement sain. Il doit veiller à l'équité et à la justice sociale, à la tolérance, garantir une distribution équitable des biens et des ressources, veiller à la sauvegarde de la nature et de l'environnement. Pour cela il incite, désigne des facteurs régulateurs et instaure, si nécessaire, un cadre règlementaire.